Elections : candidate gouverneure au Kasaï Central, Denise Dusauchoy met à profit son carnet d’adresse pour développer la province à travers les investisseurs

Elle n’a pas désarmée à l’élection du gouverneur et son adjoint, Denise Dusauchoy, présidente des équipes masculines et féminines de Saint Luc a fait son Comeback ce lundi 15 Avril 2024 à Kananga, Chef-lieu du Kasaï Central.

L’influenceuse qui reconnaît avoir fait une vidéo il y a quelques semaines, annonçant son retrait de la course, parle d’une de ses stratégies politiques. Elle confirme sa candidature au poste de gouverneur. Pour y arriver ,Denise Dusauchoy dit mettre à profit ses relations à l’international bref son carnet d’adresse pour amener les investisseurs au Kasaï Central. Objectif: Booster le développement de la province.

A l’en croire, le Kasaï Central, étant l’une des provinces à faible mobilisation de recettes, ne peut se développer sans le concours des investisseurs. Elle a promis, si, elle passe gouverneure de mener des lobbyings payants auprès du pouvoir central de Kinshasa pour l’implémentation des projets de développement communautaire.

Denise Dusauchoy qui dit amener un souffle innovant de gestion, insiste sur la stabilité et la cohésion entre l’exécutif et le parlement de la province. Elle dit passer en revue la situation de la route d’espoir de Kalamba-Mbuji, la construction de la centrale hydroélectrique de Mbombo et le tissu environnemental qui se détériore du jour au lendemain.

‘’ Sur le plan social, déjà avec mes propres moyens, je finance des campagnes sanitaires, agricole ; la gratuité de la maternité en province j’y baigne depuis plus d’une année. La prise en charge des lauréats des humanités jusqu’à la l’université,…Comme gouverneure, j’en ferais plus. Je m’engage une fois élue, de suivre régulièrement le circuit de financement des projets de la province et, je serais une gouverneure de proximité’’

Et d’ajouter

‘’ Cette province a besoin d’une femme déterminée, une dame de poing. Je viens en province toute seule, je n’ai ni personne devant moi ni encours moins derrière moi, je n’ai que la distinguée première dame qui me console moralement et spirituellement. Et, je pense que je suis le meilleur choix. On doit arrêter de rêver, la province se meurt, des ravins poussent partout et pourtant la Banque mondiale est venue avec des grosses sommes d’argent. L’argent a-t-il été détourné ?’’         

Denise Dusauchoy va déballer son offre politique, son plan d’actions devant les parlementaires provinciaux le jour de la campagne électorale.

La Rédaction            

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *