Foot/CAN: la RDC élimine l’Égypte aux tirs au but et se hisse en quarts de finale

Contre toute attente les léopards de la RDC se sont qualifiés pour les quarts de finale de la 34 ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations en s’imposant devant les Pharaons d’Égypte aux tirs au but (8-7) après le nul (1-1) à la prolongation.

L’etape de huitième de finale de la Can 2023 s’est poursuivie ce dimanche soir, c’était le tour de l’Égypte d’affronter la RDC pour une place en quart de finale.

Les Pharaons, toujours sans Mohamed Salah , devaient monter en puissance après une phase de groupe très décevante. Les Léopards, eux, après trois matchs nuls dans le groupe F voulaient tenter de déjouer les pronostics.

La rencontre tant attendue par le public sportif congolais débutait avec une légère domination des Égyptiens sur les Congolais .

Après une vingtaine de minutes disputée sur un rythme élevé, les deux sélections se neutralisées. Il fallait une sortie en touche et rapidement jouer par Arthur Masuaku pour surprendre la défense Égyptienne. C’est Yoane Wissa, pas en position de hors-jeu car, trouvé sur une touche d’un centre tir, Elia Meschac de la tête ouvrait le score (37e).

Sur un coup de pied arrêté, et après intervention du VAR, l’arbitre de la rencontre sifflait un penalty pour sanctionner un coup de coude du défenseur Congolais. Mostafa Mohamed ne tremblait pas et remettait les deux équipes à égalité (1-1), 45e+1).

Au retour des vestiaires malgré les changements opérés par les entraîneurs le score est resté le même,
les deux équipes n’arrivaient pas à se départager après les 90 premières minutes.
Le score d’un but partout est resté le même jusqu’après l’étape de prolongation.

Et on avait donc le droit à la première séance de tirs au but de cette CAN. Et dans cette série, c’est finalement la RDC qui s’est imposée après une séance interminable. Le portier Égyptien Gabaski a manqué son penalty. Ce qui a profité à Mpasi qui a transformé le sien. Au prochain tour, la RDC affrontera la Guinée Conakry qui s’est débarrassée le même jour de la Guinée Équatoriale par un score étriqué d’un but à brosse.

Par: Jean Le Saint MUFUTA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *