Kananga : l’ONG FMMDI vulgarise l’édit interdisant les coutumes avilissantes à l’égard de la femme au près des organisations de la société civile

En exécution du projet financé par le HCR sur les mécanismes de prévention et la réponse holistique de cas des VBG, l’ONG Femmes main dans la main pour le développement intégral (FMMDI) a organisée ce mercredi 29 Mai à Kananga, une séance de vulgarisation de l’édit portant interdiction des coutumes avilissantes à l’égard de la femme et l’acte d’engagement en faveur des survivantes des violences sexuelles.

Cette séance de vulgarisation s’est déroulée dans les locaux de FMMDI-ONG. Des femmes leaders de structures de la société civile, membres du sous cluster VBG et quelques bénéficiaires du projet ci-haut indiqué, étaient conviés à cette activité.

L’édit vulgarisé ce jour, a été traduit en Tshiluba au mois de Mars de l’an encours par un échantillon des chefs coutumiers représentant les cinq territoires du Kasaï Central, les experts en Tshiluba y compris les juristes.

Au cours de cette séance, Nathalie Kambala, directrice pays de FMMDI a invité les participants à s’approprier ces deux instruments, mieux les interpréter et bien les restituer à leur base dans l’objectif , d’empêcher la commission des pratiques révolues qui fragilisent la femme.

”Malgré l’existence de l’édit que nous vulgarisons, des gens se disent qu’au moment où la veuve, accepte volontiers d’épouser le frère de son défunt époux, elle n’a pas commis le sororat. C’est faux, il ne faut que pas les gens s’encouragent dans le mal, cette pratique (sororat) est interdite par l’édit voté par notre Assemblée Provinciale.’’ A déclaré Nathalie Kambala   

Apres d’intenses séances de vulgarisation de ces instruments juridiques en territoires et en ville, des comités d’alerte seront mis en place par FMMDI avec pour finalité de faire le monitoring et le rapportage au quotidien des pratiques démodées pour que, les auteurs et leurs complices subissent la rigueur de la loi.

Par La Rédaction    

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *