Sport : Le vice-président de l’US Tshinkunku, Berly Badibanga Beya, se retire momentanément de la coordination du club Kanangais

Après avoir réussi le pari celui de maintenir l’Union Sportive Tshinkunku en première division de la Ligue Nationale de Football (LINAFOOT), Berly Badibanga Beya, vice-président et président par intérim de l’équipe Kanangaise, a annoncé son retrait momentané du comité sportif.

Lors d’un point de presse tenu ce lundi 1er juillet à Kananga, Berly Badibanga Beya a déclaré qu’il prenait un moment de repos après une saison mouvementée à la tête des Corbeaux. Tout en ouvrant la porte à ceux qui souhaiteraient prendre la direction de l’équipe, Berly Badibanga a annoncé son adhésion au comité d’honneur du club Kanangais.

“J’ai couru 100 km à l’heure sans pause, je suis épuisé. Je prends un temps de relaxation pour me reconstituer. Je reste engagé pour Tshinkunku et je continuerai à le soutenir mais pas dans la coordination,” a-t-il expliqué.

Il a poursuivi en précisant : “J’étais presque seul à supporter financièrement l’équipe. J’ai néanmoins bénéficié de l’aide du conseiller Marcel Muanji et de l’honorable Christian Tshibangu Mory, un homme dévoué que je suggère d’intégrer le comité sportif de Tshinkunku. Si nous avons trois ou quatre personnes de cette trempe, l’équipe ne souffrira pas sur le plan financier.”

Au cours de ce point de presse, le désormais vice-président honoraire de Tshinkunku a invité toutes les personnes désireuses de servir l’équipe à se manifester. Dans les jours à venir, le staff de l’équipe organisera une Assemblée Générale élective pour désigner de nouveaux animateurs de l’un des clubs populaire du Kasaï Central.

Durant la saison sportive écoulée, Berly Badibanga s’est battu bec et ongles pour que le représentant du Kasaï Central en Division d’Honneur ne soit pas relégué en Ligue 2.

En reconnaissance du travail abattu durant presque 9 mois à la tête de l’Equipe, un diplôme de mérite lui a été décerné séance tenante par l’Association de journalistes Sportifs du Congo, section du Kasaï Central.

Par Bernard PADIKUBA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *